Colloque : Vivre à la frontière Les sociétés du prédésert d’Afrique du Nord et du Sahara (Antiquité – Moyen Âge), Tunis, 7-8/12/2017

Colloque « Vivre à la frontière. Les sociétés du prédésert d’Afrique du Nord et du Sahara (Antiquité – Moyen Âge) »

7-8 décembre 2017

Institut français de Tunisie, 20-22 avenue de Paris, Tunis

Coord. : Thouraya BELKAHIA (Université Tunis 1), Stéphanie GUÉDON (Université de Limoges)
Org. : Laboratoire De Recherche Histoire des Économies et des Sociétés Méditerranéennes (Université Tunis 1), EA 4270 (CRIHAM, FLSH/Université de Limoges), Partenariat Hubert Curien Maghreb (Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères – France, Ministères de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique – Algérie, Maroc, Tunisie), École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Institut français de Tunisie

Présentation

Cette manifestation scientifique constitue la deuxième rencontre internationale organisée dans le cadre du Programme Hubert Curien Maghreb « DÉSERT : la frontière méridionale du Maghreb à l’époque antique et médiévale, espace de confins et territoires d’échanges » (Programme pluriannuel de la Casa de Veláz­quez). Elle propose de réfléchir sur les spécificités des sociétés du prédésert d’Afrique du Nord et du Sahara, et leur implication en tant qu’acteurs locaux dans la construction de l’espace saharien entre l’Antiquité et le Moyen Âge.

Les résultats des missions archéologiques les plus récentes et la relecture des corpus documentaires invitent à reconsidérer l’importance et la complexité de l’occupation humaine des grands massifs montagneux du Sud marocain aux oa­sis sahariennes, dont la mise en valeur, notamment économique, fut soutenue par les échanges commerciaux et culturels. Par le biais d’études régionales, cette rencontre scientifique a ainsi pour objectif de proposer une réflexion sur les mutations et les persistances dans l’organisation du peuplement local dans les régions présahariennes du Maghreb entre l’Antiquité et le Moyen Âge, et d’envisager ainsi sa diversité, sur la longue durée, en termes de structures et de pratiques communautaires.

This conference is the second international symposium organized by the Hubert Curien Maghreb Program “DESERT: the Southern border of the Maghreb in Antiq­uity and Middle Ages, space of boundaries and territory of exchanges” (Multi-year program of the Casa de Velázquez). It proposes to reflect on the specificities of the predesert societies of North Africa and the Sahara, and their implication as local actors in the construction of the Saharan space between Antiquity and the Middle Ages.

The results of the most recent archaeological missions and the reinterpretation of the written data invite to reconsider the importance and the complexity of the human occupation from the large mountain ranges of southern Morocco to the Saharan oases, whose development, particularly economic, was supported by trade and cultural exchanges. Through regional studies, this symposium aims to propose a reflection on the changes and persistences in the organization of local settlement in the pre-Saharan areas of the Maghreb between Antiquity and the Middle Ages, and to consider its diversity in terms of community structures and practices.

 

Le colloque fait suite à un atelier doctoral.

Programme de l’atelier : 2017_12_5-6 — Vivre à frontière désert_atelier

Programme du colloque : 2017_12_7-8 — Vivre à la frontière_colloque

Parmi les communications :

Jean-Charles DUCÈNE (EPHE), « Le Chott el Jérid médiéval : lieu de vie compliqué »
Sophie GILOTTE (CNRS, CIHAM), Patrice CRESSIER (CNRS, CIHAM), Cyrille AILLET (Univ. Lyon 2, CIHAM), « Le passage des Ibadites de l’oued Mya à l’oued Mzab. Perspectives archéologiques’
Élise VOGUET (CNRS IRHT), « Ruraux et commerçants au Touat (XIVe-XVIe siècle) : articulations du local aux réseaux transsahariens »
Chloé CAPEL (UMR 8167), « Colonisation agricole et anthropisation oasienne des marges désertiques du Maghreb à l’aube de l’époque médiévale. Le cas du Tafilalt et de Sijilmassa »
Abdallah FILI (Univ. El Jadida), Ahmed ETTAHIRI (Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine, Rabat), Jean-Pierre VAN STAËVEL (Univ. Paris-Sorbonne), « Restituer le cadre de vie d’une société de montagne dans les confins méridionaux du Maroc médiéval : les fouilles d’Igîlîz »
Yassir BENHIMA (Univ. Paris Sorbonne Nouvelle), « Migrations nomades et structures du peuplement dans le sud-est du Maroc (Dra et Tafilâlt, XIIIe-XVIe siècle) »

Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre associée du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search