Compte-rendu : 1ère école d’été euro-arabe (1er-11 septembre 2015, Paris)

Compte rendu de la 1ère École d’été Euro-arabe (Paris1/al-Imam), par Syrine Snoussi.

La première école d’été Euro-arabe s’est tenue à l’Université de Paris 1 Panthéon – Sorbonne avec le soutien de la Chaire de dialogue des cultures (Paris1/al-Imam) du 1er septembre au 11 septembre 2015. Elle était destinée aux arabophones et aux francophones étudiants en master, en doctorat ainsi qu’aux jeunes chercheurs. Cette formation intensive en français ou en arabe visait à offrir un perfectionnement dans la communication écrite et orale.

Les journées se divisaient en trois temps. Deux heures étaient d’abord consacrées à la formation en langue, découpées en une heure de lecture et de traduction écrite et une heure de préparation orale à la présentation de son travail de recherche dans la langue étudiée lors du forum final. Après un premier test de niveau, les participants ont été divisés en deux groupes. Les cours d’arabe s’appuyaient sur les programmes d’enseignement du Pr. Al-Hakkak, dont la méthode d’apprentissage s’appuie sur les textes de la langue classique conçus comme base d’apprentissage pour écrire correctement en arabe moderne. Les arabophones travaillaient la langue française sur une base d’articles contemporains provenant de sources variées et s’exerçaient à la communication scientifique en français.

Deux autres heures étaient consacrées à un séminaire de spécialité médiévale ou moderne selon les vœux des participants. L’étude des sources médiévales a porté sur des textes historiques avec S. Bouderbala et des textes hagiographiques avec Y. Benhima. Qu’il s’agisse de la manière de traiter des sources tardives en histoire ou de l’intérêt que peut offrir une littérature relative aux miracles des saints soufis, ces deux séminaires ont été riches d’enseignements pour les jeunes chercheurs tant au niveau de la méthodologie de la recherche qu’au niveau de l’apprentissage linguistique. Les arabophones étudiant le français ont suivi des conférences en histoire, sciences politique et sociale et archéologie.

Après le déjeuner offert au Crous de Tolbiac, les participants qui le souhaitaient ont pu se retrouver deux par deux pour des tandems en langue, au cours desquels un francophone s’efforçait de communiquer en arabe avec un arabophone qui quant à lui était invité à parler en français.

Les deux derniers jours ont été consacrés à la présentation par chacun de son travail de recherche en 10 minutes dans la langue qu’il étudiait, suivie d’un échange avec le public dans la même langue.

Ayant pour objet principal une formation intensive en langue française ou arabe, cette formation a donné une opportunité rare aux francophones de s’exprimer en arabe littéraire ainsi qu’aux arabophones de progresser dans la pratique de la langue française au niveau académique. Les enseignants comme les étudiants ont pu constater les progrès obtenus à l’issue de ces deux semaines de formation. L’atmosphère conviviale de cette rencontre a également permis de riches échanges entre les participants. On ne peut que souhaiter qu’une telle formation soit reconduite dans les années à venir et qu’elle puisse bénéficier à davantage d’étudiants étrangers arabophones ou d’étudiants francophones spécialisés dans l’étude du monde arabe.

version PDF : Compte rendu de la 1ère Ecole d’été Euro


Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre associée du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search