Journée d’étude: « Les vases sphéro-coniques. Un débat sur les grenades incendiaires dans le monde musulman », avec S. Pradines et J. Monchamp, 17 déc. 2014 , IFAO (Le Caire).

LES VASES SPHERO-CONIQUES
Un débat sur les grenades incendiaires dans le monde musulman

Journée d’études organisée par
Stéphane Pradines (ISMC-AKU) et Julie Monchamp (IFAO)

Institut Français d’Archéologie Orientale, Le Caire
17 Décembre 2014

Dans le cadre du programme de recherche «Guerres, cultures et sociétés au Proche-Orient médiéval», l’IFAO organise une journée d’études sur les vases sphéro-coniques ou pseudo-grenades islamiques.

Ces objets ayant été parfois trouvés dans des villes fortifiées, des caravansérails et des forteresses, la fonction guerrière a été volontiers mise en avant par une partie de la communauté scientifique. Cette interprétation s’est trouvée renforcée par l’appui de sources historiques qui mentionnent l’utilisation de grenades incendiaires et de feu grégeois dans les batailles.

D’autres spécialistes pensent au contraire que ces objets étaient utilisés comme des flacons pour contenir et transporter des liquides précieux, comme du mercure, des parfums ou des onguents médicinaux. Certains vases sphéro-coniques sont décorés de pastilles moulées, d’impressions, d’incisions, d’inscriptions, ils sont parfois recouverts de glaçures. Les armes islamiques, même utilisées sur le champ de bataille, sont souvent très décorées. Mais le décor des vases sphéro-coniques est-il incompatible avec une utilisation guerrière? Les grenades de naphte, ou feu grégeois, sont avant tout utilisées pour incendier et brûler. Dès lors, pourquoi retrouve-t-on des vases sphéro-coniques en verre? Pourquoi a-t-on des sphéro-coniques de très petite ou de très grande dimension? Pourquoi ce type de céramique, qui apparait au Xe siècle, semble-t-il disparaître au XVe siècle ?

La journée d’études réunira des spécialistes travaillant ou ayant travaillé sur ce sujet, archéologues, historiens de l’art ou historiens. Toutes les spécialités seront mises à contribution afin de dresser un état de la question et de mettre en avant de nouvelles pistes de recherche.

Un appel à contributions est lancé parallèlement à cette journée d’études.

Infos

http://www.ifao.egnet.net/manifestations/


Hassan Bouali

Doctorant en histoire médiévale à l'université Paris Nanterre ( Paris X). Travaille sur le califat d'Ibn al-Zubayr (64/683-72/692).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.