Nouvelles découvertes épigraphiques en Arabie Saoudite Avec Frédéric Imbert, Epigraphiste (AMU/Iremam) Jeudi 4 déc. 2014, 14h30 MMSH, Salle Georges Duby

Durant cette rencontre, Frédéric Imbert, Professeur des Université, enseignant-chercheur au Département des Etudes Moyen-Orientales (AMU/IREMAM) présentera les résultats de ses dernières découvertes dans le domaine de l’épigraphie islamique en Arabie Saoudite.

Les inscriptions qu’il présentera à cette occasion remontent pour certaines aux premières heures de l’islam : graffiti de grands compagnons du prophète Muhammad, mentions de califes et de princes, murs du pardon, poésies lapidaires, etc. Quant aux représentations figurées gravées sur la pierre au côté des inscriptions, elles sont étonnantes et jettent une lumière nouvelle sur cette période de l’histoire islamique.

Durant cette rencontre, Frédéric Imbert présentera aussi la plus ancienne inscription en écriture arabe découverte récemment près de Najrân dans le cadre des prospections menées par la mission franco-saoudienne (UMR Orient & Méditerranée).

Source : http://iremam.cnrs.fr/spip.php?article2579


Hassan Bouali

Doctorant en histoire médiévale à l'université Paris Nanterre ( Paris X). Travaille sur le califat d'Ibn al-Zubayr (683-692).

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Anaska dit :

    Aujord hui meme vous trouverez des inscriptions de versets coraniques sur des tableaux picturaux ou nous ne lisons pas le nom du prophète mais surtout nous lisons Allah
    les graffitis sur des pierres n’est pas une preuve pour nous révéler que la langue du Coran a évolué à partir de la langue arabe du VIIe siècle car impossible de vérifier leur date car la pierre elle même est vieille de plusieurs milliers d’années

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *