Appel à contribution : Histoire et anthropologie des odeurs en islam médiéval (Bulletin d’études orientales 64, 2015)

8249975574_e4de779e3f_nDate limite de soumission : 15 octobre 2014. Publication : automne 2015

Fort de l’intérêt suscité par la table-ronde intitulée Fragrance et pestilence : histoire et anthropologie des odeurs en terre d’Islam à l’époque médiévale, organisée le 14 décembre 2012 à Beyrouth par l’Institut Français du Proche-Orient, le Bulletin d’études orientalesconsacre à ce sujet un dossier thématique.

Quoique l’Orient soit traditionnellement considéré comme un monde de senteurs parfumées et épicées, la question du rapport des musulmans aux parfums et aux odeurs n’a à ce jour que peu intéressé les chercheurs. Bien qu’ayant à leur disposition des sources nombreuses et variées, tant matérielles, recueillies à l’occasion de fouilles archéologiques, que textuelles (chroniques, récits géographiques, traités de médecine, œuvres littéraires, etc.), historiens et archéologues se sont le plus souvent contentés de quelques considérations générales, n’évoquant parfums, encens et onguents et n’en soulignant la diversité et la qualité, ainsi que le coût faramineux et les origines lointaines que pour illustrer le raffinement de la société arabo-musulmane médiévale ou son rôle dans les échanges commerciaux.

Ce dossier a pour objectif de mettre à contribution historiens, anthropologues, linguistes, archéologues et spécialistes de droit, de médecine ou de littérature pour dépasser le stade des généralités et des clichés et aborder la question des odeurs en terre d’islam dans ses différentes dimensions, fonctionnelles (légales, médicales, etc.), sociales (vecteurs de séduction, d’intégration ou de discrimination), symboliques (fonctions religieuses ou magiques) et, de manière transversale, linguistiques : comme le souligne Dan Sperber, si les odeurs sont des « symboles par excellence », c’est notamment parce que, dans de nombreuses langues, les outils linguistiques pour les nommer et les décrire sont souvent imprécis et métaphoriques. Mais est-ce le cas de la langue arabe ?

Les propositions d’articles, en français, en arabe ou en anglais, devront être envoyées avant le 15 octobre 2014 aux trois adresses électroniques suivantes : n.meouchy@ifporient.orgbmapaoli@gmail.com et bonneric.julie@gmail.com.

Elles comprendront :

  • le texte de l’article aux formats doc et pdf, dont la présentation devra se conformer aux règles édictées par la charte éditoriale des Presses de l’Ifpo ;
  • la liste des légendes des figures et/ou des planches, dans un (des) fichier(s) séparé(s) ;
  • les illustrations au format tif ou eps ;
  • le résumé de l’article (1000 signes maximum, espaces non compris), en français, en anglais et en arabe ;
  • la biographie de l’auteur (150 signes maximum), en français, en anglais et en arabe.

Les fichiers lourds (illustrations notamment) pourront être envoyés via des plateformes de téléchargement comme Dropbox ou Yousendit.

Si nécessaire, l’auteur fournira la copie des autorisations de reproduction d’illustrations déjà publiées ou de documents inédits.

Les articles proposés seront évalués par le comité éditorial de la revue et une réponse sera donnée aux auteurs avant le 1er mars 2015. La parution du volume est prévue pour l’automne 2015.

Source : http://www.ifporient.org/node/1527


Sterenn Le Maguer

Archéologue spécialiste de la péninsule Arabique et du commerce dans l'océan Indien, vacataire à l'Institut catholique de Paris et à l'Université Rennes 2.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search