Podcast : G. Martinez-Gros, “Les Arabes en France au VIIIe s.”, La Marche de l’Histoire (France Inter), 13/01/2014.

L’émission de Jean Lebrun sera consacrée à la présence arabe en France au VIIIe siècle avec, pour invité, Gabriel Martinez-Gros, professeur d’Histoire médiévale du monde musulman à Paris X.

http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-les-arabes-en-france-au-viiie-siecle

Emission diffusé ce lundi 13 janvier à partir de 13h30.

Disponible ensuite en podcast sur le site de France Inter (même adresse internet).

 

711, le passage des Pyrénées. 759, la chute de Narbonne, capitale de la cinquième province d’Al-Andalus. La période, courte, est documentée par peu de textes et encore moins de traces archéologiques mais elle est l’objet de nombreuses interprétations idéologiques.

Exemple. “Coran dans une main, cimeterre dans l’autre, ils envoient femmes et enfants en esclavage, ils sont des centaines de milliers d’arabes et de berbères, ils transforment les églises et les synagogues en mosquées.” Ces clichés ne sont pas issus d’une chronique hyperbolique du Moyen Age mais d’un livre tout récent qui se vend en piles dans les gares et où un comédien à succès – sans doute un “humoriste” de plus – prétend raconter l’histoire de “L’Hexagone”.

Les Musulmans sortant de Narbonne, rendue aux Francs par Pépin le Bref en 759 – gravure d’Emile Bayard – 1880 © cc – 2014

Ceux qui n’imaginent pas le passé de la France comme un bloc s’intéressent aussi de plus en plus à cette période. Ils constatent qu’il aurait pu se constituer un Occident musulman et se demandent jusqu’à quelles limites aurait été poussé le dar-el-islam ? Narbonne, certainement, en aurait été. Et, là, c’est un autre débat qui est agité par les tempéraments régionalistes : les habitants de notre futur Midi ne considéraient-ils pas, à l’époque, les Francs venus du Nord eux aussi comme des envahisseurs, à l’instar des musulmans ?

Ce n’est pas parce que les faits sont lointains que les ressentiments sont éteints.

 

Agrégé d’histoire, Gabriel Martinez-Gros est professeur d’histoire médiévale du monde musulman à l’Université Paris-Ouest Nanterre-La-Défense (Paris-X). Chercheur de l’Unité Mixte de Recherche UMR 8167 – Orient et Méditerranée du CNRS au laboratoire Islam médiéval, il est spécialiste de l’histoire politique et culturelle d’Al-Andalus qui désigne l’ensemble des terres de la péninsule ibérique et de la Septimanie qui furent sous domination musulmane au Moyen Age (711-1492). Il a co-dirigé avec Lucette Valensi, directrice d’études à l’EHESS, l’Institut d’études de l’Islam et des sociétés du monde musulman (IISMM/EHESS) jusqu’en 2002. Il dispense depuis 2012 des cours à l’Ecole du Louvre conjointement avec Claire Déléry et Sophie Makariou, dans le cadre du cours Les dynasties berbères et le Maroc impérial (XIe-XIIIe siècles) de la spécialité histoire des arts de l’Islam. Auteur de nombreuses publications, il publie régulièrement des articles et des contributions dans des ouvrages et revues scientifiques.

Bibliographie sélective

  • 2014 Petite histoire des empires : comment ils surgissent, comment ils s’effondrent (Seuil)
  • 2013 L’islam, l’islamisme et l’Occident : genèse d’un affrontement. Co-écrit avec Lucette Valensi (Points. Histoire n°480)
  • 2009 L’Islam en dissidence : genèse d’un affrontement. Co-écrit avec Lucette Valensi (Seuil)
  • 2006 Ibn Khaldûn et les sept vies de l’Islam (Sindbad).

Sterenn Le Maguer-Gillon

Archéologue, titulaire d'un doctorat (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), spécialiste de la péninsule Arabique et des pays du Golfe.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.