Projet ECOMED : “Les économies méditerranéennes à la fin du Moyen Âge”, Milan, 3-5/06/2024

Réunion de lancement du programme ANR ECOMED,

Milan, 3 au 5 juin 2024.

Le projet ANR ECOMED – Les économies méditerranéennes à la fin du Moyen Âge. Crises, reconstruction, restructurations (ANR-23-CE27-0026) est coordonné par Cédric Quertier (CNRS, LAMOP) et rassemble une soixantaine de chercheurs de France (CNRS, univ. Paris 1 et Aix-Marseille-Université), d’Espagne (CSIC, univ. Barcelone, Lérida, Saragosse), d’Italie (univ. Milan, Rome 2, Cagliari), d’Angleterre et de Grèce, spécialisés dans l’étude des mondes méditerranéens dans une perspective interculturelle.

Le projet part du constat d’une divergence entre les historiographies de l’Europe du Nord et du bassin méditerranéen. Il vise à rassembler et connecter les données historiques, archéologiques et paléo-environnementales pour construire un référentiel commun au monde académique intéressé aux transformations économiques de la fin du Moyen Âge. Pendant 48 mois, il étudiera des aspects tels que les réponses aux transformations environnementales de part et d’autre de la mer ; la diversification et la commercialisation des productions agricoles et artisanales ; l’utilisation des matières premières et la circulation des marchandises ; l’adaptation des institutions et des États, ainsi que les conflits structurant la période et la zone ; il s’intéressera enfin aux recompositions sociales et à la croissance.

Le but de ces journées est de tester les formes de mise en commun possibles à travers des leçons portant sur des produits du vivant et de mener une réflexion une réflexion commune sur les bases de données à construire dans le cadre du programme Ecomed. La dernière demi-journée est consacrée aux aspects pratiques.

Quatre catégories de produits du vivant ont été retenus : céréales, bois, textile, produits de l’élevage.  Ils ont été choisis parce qu’ils sont largement diffusés (aux échelles locales, régionales et méditerranéennes), parce qu’ils ont un impact environnemental et spatial prononcé et parce qu’ils occupent une grande partie des activités économiques.

 

Programme

Lundi 3 juin – 9h30-17h : objectifs scientifiques

  • Cédric Quertier : présentation des objectifs scientifiques du projet ECOMED (20-30 min)

Bilans sur deux produits du vivant

Le blé

  • Pere Benito et Albert Reixach (Univ. Lleida) : « Économies du grain en Méditerranée occidentale: formation des prix et politiques annonaires » [30 min]
  • Dominique Valérian (Univ. Paris 1, Orient et Méditerranée) : « Le commerce du blé en Méditerranée, entre enjeux économiques et politiques » [30 min]
  • Aline Durand (Univ. Le Mans) et Marie-Pierre Ruas (CNRS) : l’étude du blé d’après les méthodes archéologiques [titre provisoire, 30 min]
  • Discussion générale

Déjeuner

Le bois

  • Paolo Grillo (Univ. Milan) : « Quelques questions sur la production et la consommation du bois après 1350 : Italie, France, Espagne » [30 min]
  • François Blondel (Univ. Genève) : « Quels apports de la dendrochronologie ? Histoire, économie, climat et base de données” [30 min]
  • Raul Estangui Gomez (CCHS/CSIC Madrid) : “Le commerce du bois en Méditerranée orientale à la fin du Moyen Âge” [30 min]
  • Discussion générale

Mardi 4 juin – 9h30-17h : formalisation du questionnaire scientifique et de la base de données

Les réflexions générales et la journée test sur 2 des 4 produits issus du vivant doivent servir à formaliser la base de données et à articuler le travail collectif dans deux directions : les rencontres scientifiques (colloques) et le remplissage de la base (ateliers et travail au fil de l’eau)

Objectif :

  • Présentation des post-doctorants recrutés (archéologie et histoire)
  • Cédric Quertier : présentation du questionnaire scientifique (liste des Work Package et des tâches)
  • Post-doctorants : présentation d’une ébauche de structure fondamentale de la base de données et des solutions informatiques à disposition (en open access).
  • Discussion générale : Réflexion sur la formalisation de la base de données : discussion du questionnaire scientifique, sélection des indicateurs pertinents, élaboration d’une méthode de travail et d’une répartition des tâches.
  • Réflexions sur les livrables associés (base, chapitres de synthèse, site web dynamique) et pistes pour le plan de gestion de données (attendu à 6 mois [01/10/24], 24 mois et 48 mois).

Mercredi 5 juin – 9h-13h : calendrier et organisation du travail

Répartition des tâches et élaboration du programme des années à venir

Objectif :

  • Présentation des livrables attendus, des échéances financières et scientifiques, des obligations auprès de l’ANR.
  • Présentation d’un calendrier indicatif pour choisir les dates et les localisations des deux réunions annuelles à planifier (automne/Toussaint et printemps/Pâques) en fonction des possibilités des institutions partenaires et des publications prévues. Pour chaque thème (schématiquement : 1. Environnement ; 2. Production, consommation, commerce ; 3. Institutions ; 4. Société), l’objectif est d’associer un colloque à l’automne et la discussion des chapitres écrits au printemps, pour obtenir un livre achevé au printemps 2028.
  • Désignation de responsables de thématiques et répartitions des tâches (thématiques et tâches contractuelles définies dans le projet ANR correspondant à des sous-thématiques).
  • Structuration du plan d’un ou de deux ouvrages (si des regroupements de thématiques apparaissent préférables lors de la discussion, par exemple les thèmes 1-2 et 3-4 pourraient être traités ensemble).
  • Concernant la base de données : répartition des tâches et modalités de collecte des données en concertation avec les postdoctorants (ie : qui saisit dans la base, qui transmet des publications et des données à insérer, qui fait la synthèse ?

 

Programme au format PDF : ECOMED-programme-Milan-15-mai

Plus d’informations sur les carnets Hypothèses du programme :  https://ecomed.hypotheses.org/


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nour Dahmani (30 mai 2024). Projet ECOMED : “Les économies méditerranéennes à la fin du Moyen Âge”, Milan, 3-5/06/2024. Diwan. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11qug


Nour Dahmani

Doctorante à l'université de Toulouse 2, laboratoires FRAMESPA et CIHAM. Je travaille sur le monde arabo-latin de la cathédrale de Tolède aux XIIe et XIIIe siècles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search