Parution : M.-C. Isaïa, M. Abbès (dir.), “Liberté de parole. Les élites savantes et la critique des pouvoirs, Orient et Occident, VIIIe-XIIIe siècle”, Brepols, 2023

Parution : Marie-Céline Isaïa, Makram Abbès (dir.), Liberté de parole. Les élites savantes et la critique des pouvoirs, Orient et Occident, VIIIe-XIIIe siècle, Turnhout, Brepols, 2023

Résumé :

La parrhésia antique idéalisée, cette parole franche qu’autorise et exige la démocratie, devrait disparaître avec l’installation des pouvoirs souverains du Moyen Âge. De fait, la répression légale des paroles sacrilèges signale la naissance de la théocratie pontificale et de l’État moderne au tournant des XIIIe et XIVe siècles. L’absolutisme va de pair avec une réduction de la liberté de parole à un simulacre politique. 

 

Information complémentaire


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Marianne BRISVILLE (23 mars 2023). Parution : M.-C. Isaïa, M. Abbès (dir.), “Liberté de parole. Les élites savantes et la critique des pouvoirs, Orient et Occident, VIIIe-XIIIe siècle”, Brepols, 2023. Diwan. Consulté le 18 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nrxz


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search