Appel à candidature : « Mondes méditerranéens et Italie méridionale au Moyen Âge – Pouvoirs locaux et pouvoirs centraux, VIe-XVe s. », 17-21 juin 2013, Salerne (Italie)

Atelier doctoral de spécialisation

Mondes méditerranéens et Italie méridionale au Moyen Âge II:
Pouvoirs locaux et pouvoirs centraux, VIe-XVe siècles

17-21 juin 2013
Salerne, campus universitaire de Fisciano ; Atrani 
 

L’École Française de Rome, en collaboration avec l’Università degli Studi di Salerno, l’Istituto Storico Italiano per il Medio Evo, la municipalité d’Atrani et l’Institut Universitaire de France, organise un atelier doctoral en Histoire du Moyen Âge à Salerne et Atrani, du 17 au 21 juin 2013. Celui-ci a pour objectif d’apporter une formation sur l’histoire de l’Italie méridionale et de son environnement méditerranéen au Moyen Âge, et de familiariser les participants avec des problèmes et des aspects souvent négligés, en particulier le matériau et les méthodes archéologiques, ou des sources documentaires rares ou particulières.

Cette formation doctorale, intitulée Mondes méditerranéens et Italie méridionale : pouvoirs locaux et pouvoirs centraux, VIe-XVe siècles, se propose de réunir des enseignants-chercheurs confirmés et de jeunes chercheurs et chercheuses (doctorants ou post-doctorants), pour offrir à ces derniers une occasion de réflexion, de discussion, d’approfondissement méthodologique et de mise à jour historiographique sur le thème de l’histoire politique (au sens large) de la civilisation médiévale. La réflexion s’articulera par conséquent autour de thèmes précis :
  • Envisager et étudier les pouvoirs dans la société médiévale sous l’ensemble de leurs aspects et dimensions : territoriaux, institutionnels, sociaux et idéologiques.
  • Prendre en compte les différentes échelles sur lesquelles s’organisent les pouvoirs, de l’échelle locale ou microlocale à celle des monarchies, en particulier les grands ensembles territorialement éclatés (monde byzantin, couronnes angevine et aragonaise…), et prêter spécialement attention aux interactions et articulations (y compris difficiles, ratées et conflictuelles) entre ces diverses échelles.
  • Mettre en évidence les différences mais aussi, dans les cas où cela s’avère possible, tenter des comparaisons entre différents espaces géographiques, culturels et idéologiques, de la Péninsule ibérique au Proche-Orient, en ménageant une place privilégiée à l’Italie et à la Méditerranée centrale. Le cas italien, et méridional en particulier, étant pris à titre d’exemple, voire de laboratoire d’expériences politiques.
  • Étendre la perspective chronologique à l’ensemble du Moyen Âge (VIe-XVe siècles), afin de tenir compte des évolutions historiques des phénomènes, de permettre une réflexion large, et de tenter de donner une vision claire des changements et des transformations.

Cet atelier s’adresse donc à de jeunes chercheurs et chercheuses, doctorants ou postdoctorants, travaillant sur des sujets d’histoire politique au sens très large (aspects sociaux, documentaires et culturels compris) sur l’Italie et/ou les autres régions de la Méditerranée médiévale.

Chacune des quatre journées de travail (du lundi 17 au jeudi 20) est organisée en deux parties :

  • Le matin, intervention de deux ou trois enseignants d’universités ou institutions de recherche européennes et discussions.
  • L’après-midi, présentation de leurs travaux de recherche en cours par trois jeunes chercheurs (pendant 25 à 30mn chacun) et discussions.

Ces interventions seront données en français, en italien ou en anglais. La dernière journée, le vendredi 21, est consacrée à la visite des villes d’Atrani et d’Amalfi.

L’École Française de Rome propose douze bourses pour de jeunes chercheur(e)s, doctorant(e)s ou post-doctorant(e)s, de la Communauté Européenne, prenant en charge l’ensemble de leurs frais de séjour ; les frais de voyage restent à la charge de chacun.  Les candidats doivent envoyer par courrier électronique, avant le 6 avril 2013, au Secrétariat des Études Médiévales de l’École Française de Rome (Madame Grazia Perrino, secrma@efrome.it) un dossier de candidature composé de :

  • Une lettre de motivation.
  • Un bref curriculum vitae mentionnant en particulier les compétences linguistiques et, le cas échéant, les publications.
  • Un résumé du programme de recherche (6 000 signes maximum).
  • Une lettre de recommandation.

Les candidats seront sélectionnés par le Comité Scientifique en fonction de l’adéquation de leur projet de recherche avec le thème de l’atelier.

Ils seront prévenus de leur acceptation au plus tard le 25 avril 2013.  Ils devront alors fournir un texte correspondant à leur intervention (30 000 signes maximum), en français, italien ou anglais, avant le 25 mai 2013. Chaque intervenant doit accompagner sa communication d’une présentation PowerPoint dans l’une des deux autres langues de l’atelier. Avant la discussion générale de chaque fin de journée, chaque intervention sera commentée par l’un des enseignants participant à la formation, et par un autre doctorant ou post-doctorant. Sur avis du Comité Scientifique de la formation, les meilleures communications pourront être proposées au Comité de lecture des Mélanges de l’École Française de Rome. Moyen Âge en vue de leur publication.

Le Comité Scientifique se réserve la possibilité d’accueillir comme auditeurs d’autres participants qui prendraient à leur charge leurs frais de séjour et prouveraient leur intérêt à suivre l’atelier.

Les chercheurs doctorants et post-doctorants admis à l’atelier sont tenus de participer à l’ensemble de la formation.

Comité Scientifique :

Claudio Azzara, Fulvio Delle Donne, Amedeo Feniello, Maria Galante, Amalia Galdi, Stéphane Gioanni, Thomas Granier, Jean-Marie Martin, Massimo Miglio, Ileana Pagani, Annick Peters-Custot, Gerardo Sangermano

Intervenants :

Fulvio Delle Donne (Università degli Studi della Basilicata)  – Salvatore Fodale (Università degli Studi di Palermo)  – Maria Galante (Università degli Studi di Salerno) – Giuseppe Galasso (Università degli Studi di Napoli Federico II) Thomas Granier (École Française de Rome) – Giuseppe Mandalà (Instituto de Lenguas y Culturas del Mediterráneo y Oriente Próximo) – Jean-Marie Martin (CNRS UMR 8167) – Annliese Nef (Université Paris-I – IUF) – Ghislaine Noyé (École Nationale des Chartes) – Paolo Peduto (Università degli Studi di Salerno) – Annick Peters-Custot (Université de Saint-Étienne) – Vivien Prigent (CNRS UMR 8167)

Contacts :

École Française de Rome
Stéphane Gioanni, Directeur des Études Médiévales
Grazia Perrino, Secrétariat des Études Médiévales
Palazzo Farnese
Piazza Farnese, 67
I 00186 Roma, Italie
Téléphone : (39) 0668601248
Adresse électronique : secrma@efrome.it

Alice KADRI

Agrégée d'Espagnol et docteur en Histoire médiévale à l'Université de Nantes, elle travaille sur les mudéjars/morisques et la littérature aljamiada (Espagne, XV-XVIe s.).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *