Parution : I. Amharar, “L’ash‘arisme à Fès, des Almohades aux Mérinides (VIIe/XIIIe s.). La profession de foi d’Abû ‘Imrân al-Jawrâ’î. Édition, traduction et commentaire”, CJB, 2022

  • FdrOq5wWYAUaWEj

Parution : Ilyass Amharar (chercheur associé à l’IREMAM et au CJB), L’ash‘arisme à Fès, des Almohades aux Mérinides (VIIe/XIIIe siècle). La profession de foi d’Abû ‘Imrân al-Jawrâ’î Édition, traduction et commentaireEdition Centre Jacques Berque, 2022.

Résumé

Il y a moins d’un siècle, des recherches ont permis d’ajouter à la liste des savants maghrébins méconnus un nouveau nom : Abû ‘Imrân al-Jawrâ’î. Cette méconnaissance peut interpeller quand on sait que la profession de foi de ce théologien ash‘arite était encore massivement enseignée dans toute l’Afrique du Nord jusqu’au début du XXe siècle de notre ère, soit près de sept siècles après sa mort. Comment ce texte, qui a longtemps été mémorisé dans les écoles traditionnelles aux côtés d’autres textes célèbres, telle la Murshida d’Ibn Tûmart, a-t-il pu ainsi tomber dans l’oubli ? Après une tentative d’identification de l’auteur, cette monographie apporte un éclairage sur l’enseignement de l’ash‘arisme à Fès à son époque présumée, à savoir celle de la transition entre une dynastie almohade qui ambitionne de faire disparaître le malékisme et un pouvoir mérinide qui soutient l’enseignement traditionnel en multipliant la construction de medersa-s. Cette profession de foi, dont ce livre présente l’édition critique pour la première fois, accompagnée de sa traduction et de son commentaire, met en lumière l’un des aspects de l’enseignement de l’ash‘arisme à Fès deux siècles avant l’ère d’al-Sanûsî (m. 895/1490).

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search