Exposition : “Un trésor en or. Le dinar dans tous ses états”, Paris, Institut du monde arabe, 14/09/2022-26/03/2023

Exposition : “Un trésor en or. Le dinar dans tous ses états”,

Paris, Institut du monde arabe, 14 septembre 2022-26 mars 2023

Du mardi au vendredi : de 10h à 18h

Samedi, dimanche et jours fériés : de 10h à 19h

Tarifs d’entrée du musée : 8 euros (plein), 6 euros (réduit), gratuité pour les moins de 26 ans

Informations : https://www.imarabe.org/fr/expositions/un-tresor-en-or?utm_source=sendinblue&utm_campaign=NS%20090922&utm_medium=email

Le musée de l’Institut du monde arabe présente une collection de monnaies remarquables, pour la première fois révélées au public. Elle se compose exclusivement de dinars, pièces de monnaie en or, frappées dans le monde arabo-musulman entre le VIIIe et le XIXe siècle.

La monnaie, premier instrument du commerce, est également un formidable moyen de communication qui affirme tant une identité qu’une autorité.
La collection ici présentée comporte près de 1100 pièces dont de nombreuses frappes sont rares voire uniques ; elle raconte l’histoire complexe de la civilisation de l’Islam.
 
 
Dinars moghols Tous droits réservés

Tandis que dans la péninsule Arabique il n’avait plus été battu monnaie quelque 500 ans avant l’avènement de l’islam, le calife Abd al-Malik, cinquième souverain de la première dynastie héréditaire musulmane, les Omeyyades, promulgue l’arabe comme langue  de l’administration et instaure, dès 77H/696, un monnayage dépourvu de représentations figurées, avec uniquement des inscriptions qui proclament la croyance en un Dieu unique et la date de la frappe. Le nom du souverain et celui de l’atelier monétaire complèteront les légendes des dinars dès le milieu du IXe siècle.
Après la chute du califat abbasside en 1258, ce principe demeure en usage alors que les sultans, les shahs, les émirs, les empereurs ou les vizirs battent tous monnaie, de l’Afrique du Nord à l’Inde.
Les dinars constituent de véritables trésors miniatures des écritures en alphabet arabe et de la calligraphie dans la diversité de ses styles. Néanmoins, les sultans ottomans en Turquie, les shahs safavides puis qajars en Iran, les empereurs moghols en Inde, réintroduisent parfois sur leurs dinars le portrait du souverain ou l’emblème figuratif de leur pouvoir.

Commissariat : Éric Delpont et Djamila Chakour

Autour de l’exposition

Atelier de création en famille | L’atelier monétaire

Savez-vous comment se fabriquent les dinars ? Après avoir observé les merveilles de l’exposition, rendez-vous dans le petit atelier monétaire de l’IMA pour frapper votre propre dinar, en respectant scrupuleusement les étapes : fabrication d’un coin, taille des flancs, vérification de l’aloi et frappe aumarteau.
Les samedis 1er octobre, 8 et 22 octobre et tous les jours, du mardi au vendredi, pendant les vacances de la Toussaint (sauf 29 octobre et 5 novembre), à 14h30
Réservation sur www.imarabe.org

Livret jeunes

On a découvert un trésor ! Si toutes les pièces sont en or, elles ne sont pas en tout point identiques. Le livret Un trésor en or, accessible aux jeunes (et aux moins jeunes), suit, étape par étape, l’enquête permettant de révéler les précieux enseignements contenus dans chacun des dinars montrés dans l’exposition.
15 x 21, 2022, 6 € | En vente à la librairie de l’IMA

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search