Conférence : “Le problème de l’orientalisme”, Paris, IMA, 6/01/2022

Dans le cadre des « Jeudis de la philosophie arabe » à l’Institut du monde arabe :

« Le problème de l’orientalisme ».

La séance se tiendra demain, jeudi 6 janvier de 19h à 20h15 à l’Institut du monde arabe, et sera animée par Jean-Baptiste Brenet. L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles.

Pour plus d’informations : https://www.imarabe.org/fr/rencontres-debats/le-probleme-de-l-orientalisme

Voici également le lien de l’évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/581318696269898. L’évènement sera par ailleurs retransmis en direct sur Facebook.

 

Jeudi 6 janvier

l’Institut du Monde Arabe a lancé en début d’année un tout nouveau rendez-vous, les « Jeudis de la philosophie arabe » : un cycle de rencontres consacré à la pensée arabe, organisé en collaboration avec Jean-Baptiste Brenet, professeur de philosophie arabe à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Chaque premier jeudi du mois, l’IMA invite un-e philosophe spécialiste de la philosophie arabe à venir exposer une dimension spéciale de cette pensée, puis dialoguer avec le public.

Depuis la parution en 1978 de l’ouvrage L’orientalisme d’Edward Said, cette notion n’a cessé de provoquer des débats historiographiques, voire des controverses idéologiques. Nous tenterons dans un premier temps de comprendre ce qui se joue là, en fournissant à la fois des éléments de contexte et un cadre historique prenant en compte la longue durée durant laquelle s’est façonnée la connaissance européenne de la culture arabo-islamique. Il s’agira de comprendre que le problème de l’orientalisme est peut-être moins celui que nous pose, aujourd’hui, une tradition d’études savantes qui nous est de plus en plus étrangère, tant dans ses contenus que dans ses méthodes, que celui qui s’est posé à l’orientalisme lui-même, à partir du XIXe siècle, dans son rapport à la science, la pensée et les beaux-arts de l’Islam. Dans un second temps, nous prolongerons la réflexion d’Edward Said en prenant en compte le demi-siècle qui nous en sépare.

Pour traiter de cette thématique, nous recevrons Marwan Rashed, qui occupe la chaire d’histoire de la philosophie grecque et celle d’histoire de la philosophie arabe à la Sorbonne. Il a publié sur les différentes époques de l’hellénisme, des Présocratiques à l’Antiquité tardive, ainsi que sur les figures et les courants majeurs de la philosophie de langue arabe. Il est co-auteur, avec Philippe Büttgen, Alain de Libera et Irène Rosier-Catach de l’ouvrage Les Grecs, les Arabes et Nous. Enquête sur l’Islamophobie Savante (Paris, 2009).

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search