Ce projet est lauréat de l’appel d’offre de la Région PACA qui s’inscrit dans le Contrat de Plan État-Région 2015-2020 qui « fixe le cap de l’action de l’État et de la Région pour les six ans à venir en Provence-Alpes-Côte d’Azur».

  • Type: Plateforme-PACA
  • Année(s): 2017 – 2020
  • Thématique: B. Processus culturels et dynamiques patrimoniales. Circulation des savoirs et des objets.
  • Responsable(s): Saba Farès (IREMAM – UMR 7310)
  • Contact : Saba Farès
  • Le budget du projet est de 62000€.
  • Les institutions qui ont contribué au financement sont :
    • Région PACA
    • LabexMed
    • l’IREMAM (Aix-Marseille Université)
    • Equipe Lotter (Université de Lorraine)

Le budget a servi a financer uniquement et intégralement la réalisation de la plateforme par la société Acatus informatique, qui a emporté notre appel d’offre que nous avons lancé après que nous ayons emporté l’appel d’offre de la Région et avoir rassemblé le budget nécessaire pour réaliser cette plateforme.
Hormis, Acatus, toute les personnes citées ci-dessous ont participé au projet bénévolement.

Contributeurs au projet:

  • Pr. Saba Farès (Professeur des Universités, Université de Toulouse-Jean Jaurès)
  • Dr Vincent Ollive (Maître de Conférence, Université de Lorraine)
  • Amirah al-Jasser (doctorante)
  • Pétra Chahine (doctorante)
  • Imène Brahimi (Master 2)
  • Aurélie Devillechaise (archéologue)
  • Alain Gaulon (archéologue)
  • Dr. Linda Hérveux (PhD – archéo-botaniste)

Il répond à la priorité n°2 de ce contrat, à savoir : Développer l’économie de la connaissance et les filières stratégiques, rubrique II.1.3 Innovation transfert.

Le projet MiRCAP – Gestion des recherches sur la péninsule Arabique préislamique : du terrain à une plateforme collaborative est dédié à la création d’une plateforme qui permettra de structurer et croiser des données linguistiques, historiques et environnementales recueillies durant des premières phases de recherche sur le terrain dans des pays difficiles d’accès aujourd’hui (Jordanie et Arabie Saoudite). Cette étude s’inscrit dans une dynamique interdisciplinaire très forte qui sera renforcée par l’aspect collaboratif de la plateforme.

Il s’agit de la création d’une plateforme collaborative et participative crowdsourcing, dédiée à l’observation, à l’analyse et à la modélisation des données linguistiques, historiques et climatiques pour mieux cerner les conséquences de l’aridité sur les mouvements de population et l’impact de ces mouvements sur l’activité et l’organisation humaine. Au départ, la plateforme accueillera les données enregistrées durant quinze ans de recherches de terrain en Jordanie (wādī Ramm) et en Arabie Saoudite (Kilwa), subventionnées par le Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International et le Service de Coopération et d’Action Culturelle – Riyad, Arabie Saoudite.

Ensuite, cette plateforme est destinée à intégrer les recherches futures envisagées dans le cadre du projet ATRI LabexMed « STOMER », pour étudier la résilience communautaire dans un environnement aride, dans le bassin méditerranéen.

Ce projet permettra la mise en place de la plateforme qui se développera dans l’avenir en fonction des nouveaux enjeux ou problématiques.

https://mircap.huma-num.fr