Pour info : portail « Mapping Manuscript Migrations (Modéliser les migrations des manuscrits) »

Le portail Mapping Manuscript Migrations (Modéliser les migrations des manuscrits) a été lancé le 30 janvier 2020 au colloque Digging into Data à Washington DC (National Science Foundation) : https://mappingmanuscriptmigrations.org/

Le portail MMM vous permet de suivre plus de 200 000 manuscrits du Moyen Âge et de la Renaissance, à partir de leurs origines, anciens possesseurs, auteurs et titres. Vous pouvez aussi visualiser leurs voyages à travers les siècles, de leur production à leur dernière localisation connue.

MMM utilise les principes et techniques de Linked Open Data pour combiner les données de trois ensembles :

Le portail MMM (qui est en anglais) permet de faire des recherches fines et combinées dans les données de ces trois ensembles par le biais de filtres multiples. En utilisant le filtre “Source” on peut aussi chercher dans un seul des ensembles ; ainsi le portail MMM peut de facto servir de recherche avancée d’une des trois bases constituantes.

Le portail est le résultat de deux ans et demi de travail de l’équipe MMM, réparti entre quatre institutions partenaires :

  • University of Oxford (Oxford e-Research Centre and Bodleian Libraries),
  • University of Pennsylvania (Schoenberg Institute for Manuscript Studies),
  • Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT-CNRS) et
  • Aalto University (Semantic Computing Group).

Le projet MMM a été financé par le quatrième Round du Digging into Data Challenge (2017-2020) de la Trans-Atlantic Platform. Les agences nationales qui y ont contribué financièrement sont :

  • Economic and Social Research Council (UK),
  • Institute of Museum and Library Services (US),
  • Agence nationale de la recherche (France) et
  • Academy of Finland.

Une présentation filmée du projet (75 minutes, en anglais), réalisée le 23 novembre 2019 à Philadelphie par Toby Burrows, Mikko Koho, Hanno Wijsman et Lynn Ransom, peut être visionnée en ligne ; un bref article dans Manuscript Studies (3 pages, en anglais) en présente les intentions de départ.


Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre associée du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search