Parution : C. Onimus, “Les maîtres du jeu. Pouvoir et violence politique à l’aube du sultanat mamlouk circassien (784-815/1382-1412)”, Paris, 2019.

Parution : Clément Onimus, Les maîtres du jeu. Pouvoir et violence politique à l’aube du sultanat mamlouk circassien (784-815/1382-1412), Paris, Editions de la Sorbonne, Bibliothèque historique des pays d’Islam, 2019.Les maîtres du jeu

Bibliothèque historique des pays d’Islam

Sommaire :

Introduction

I. Barqūq, de l’esclave au sultan (741-784/1340-1382)

II. Les règnes de Barqūq (784-791, 792-801/1382-1389, 1390-1399)

III. Les règnes de Faraǧ (801-808-815/1399-1405-1412)

Préambule. Les sources

I. Les dictionnaires biographiques
A. Objet des notices biographiques
B. Les valeurs du groupe des émirs

II. Les chroniques
A. Les obituaires – al-wafayāt
B. Les événements – al-ḥawādīṯ

III. Conclusion

Première partie. LE SULTAN ET LE CONTRÔLE DE L’ÉLITE ÉMIRALE

Chapitre 1 — Enjeux institutionnels de la compétition émirale

I. Les émirs

II. La quête des offices

III. Le contexte économique et la compétition pour les revenus fiscaux

IV. Conclusion

Chapitre 2 — De la maison à la faction : solidarité et contrôle social

I. Le clientélisme comme fondement des solidarités verticales
A. Échange pratique et échange symbolique
B. Les cercles de clientèle

II. La parenté et la tentation aristocratique

III. Le patronage de la société et l’extension du clientélisme
A. Le patronage de la communauté islamique
B. Les grandes maisons émirales

IV. La structure des factions
A. La composition des factions
B. L’opportunisme des membres de la faction

V. Conclusion

Chapitre 3 — Légitimation et restauration de la dignité sultanienne

I. Les fondements de la légitimité mamlouke
A. La légitimation militaire
B. La légitimation islamique
C. La légitimation dynastique
D. La coutume et la justice
E. L’illégitimité de Barqūq

II. Les nouvelles bases de la légitimité
A. La légitimation religieuse
B. La défense de l’islam
C. Une nouvelle dynastie
D. La restauration de l’autorité de Baybars
E. La légitimation circassienne

III. La contestation de la légitimité sultanienne
A. La revendication califale
B. Légitimités dynastique et élective

IV. Rituel aulique et présence souveraine
A. La présence du sultan
B. Les émirs et le respect de l’institution sultanienne

V. Conclusion

Chapitre 4 — L’ascension de la Maison du sultan

I. Les nouvelles ressources de la Maison du sultan

II. L’expansion du patronage sultanien
A. Barqūq et l’intégration de la société mamlouke
B. Le pouvoir des commis de la Maison du sultan

III. De la maison à la faction du sultan
A. Le conflit des ‘aṣabiyya-s
B. Le monopole des ẓāhirī-s

IV. La question des solidarités ethniques à l’heure circassienne
A. L’identité turque
B. Les autres ethnonymes
C. Le pouvoir circassien

V. Conclusion

Chapitre 5 — Concentration et fragmentation du pouvoir

I. Les résistances au pouvoir de Barqūq
A. La négociation du pouvoir sous Barqūq
B. Les istibdād-s concurrents sous Barqūq

II. La fragmentation du milieu émiral sous le règne de Faraǧ
A. L’échec de la régence
B. La dissension comme mode de gouvernement
C. Deux réseaux stables
D. Les transfuges ou la vie de Qumuš

III. Entre concentration et fragmentation : le second règne de Faraǧ
A. Reconcentrer le patronage
B. La territorialisation du conflit
C. Une économie du pillage
D. Les factions de la troisième guerre interne (806-813/1403-1411)
E. La question du financement des factions
F. La fin de la guerre

IV. La quatrième guerre interne et la fusion des factions
A. L’opposition de Faraǧ et des ẓāhirī-s
B. La guerre contre l’istibdād sultanien
C. Concentration de l’autorité sultanienne et réactions émirales

V. Conclusion

Deuxième partie. LES PRATIQUES DE LA FITNA

Chapitre 6 — Comploter

I. Maîtriser l’information
A. Le secret
B. Les renseignements
C. La désinformation

II. Le rôle du sultan
A. Le maître du jeu
B. La communication sultanienne

III. La ruse
A. Attirer la bienveillance
B. Inciter à l’hostilité
C. Exclure de la scène politique
D. L’assassinat

IV. Anticipation et calcul du risque
A. Potentialité et calcul du risque
B. L’origine de l’incertitude
C. Les stratégies de l’ambiguïté

V. Conclusion

Chapitre 7 — Combattre

I. L’entrée en guerre
A. Officialiser l’entrée en guerre
B. Légitimer l’entrée en guerre
C. Opportunisme et idéologie

II. L’organisation de la bataille
A. Les batailles du Caire
B. Les batailles des campagnes militaires
C. Les sièges

III. La bataille comme réalisation du rapport de force
A. La faction dans la bataille
B. Réunir l’arsenal
C. Tenir les symboles

IV. Conclusion

Chapitre 8 — Sortir de la guerre

I. La négociation
A. Espace-temps de la négociation
B. Les médiateurs
C. Les termes des négociations
D. Le serment

II. La disparition

III. La reddition
A. Le bannissement et la destitution
B. L’emprisonnement
C. La torture
D. L’exécution

IV. Conclusion

Chapitre 9 — Une histoire de la violence politique

I. Temporalités de la violence politique
A. Les arrestations
B. Les morts politiques

II. La radicalisation des pratiques guerrières
A. La radicalisation de la première guerre interne
B. La radicalisation de la deuxième guerre interne
C. La radicalisation de la quatrième guerre interne

III. Une hypothèse sur la formation du régime circassien
A. Les successions sultaniennes sous les sultans circassiens
B. Le meurtre de Faraǧ comme événement matriciel

IV. Conclusion

Conclusion

ANNEXES

Annexe 1 — Périodisation de l’activité des émirs

Annexe 2 — Liste des fitna-s du sultanat mamlouk de 784/1382 à 815/1412

Annexe 3 — Listes d’officiers du sultanat

Annexe 4 — La salle d’audience

Annexe 5 — Arbres généalogiques

Annexe 6 — Lexique arabe-français

Cartes

Bibliographie

Index des lieux

Index des personnes


Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.