En ligne : Carnet de recherche du projet HornEast

L’équipe du projet ERC HornEast a le plaisir de vous annoncer la mise en ligne de son carnet de recherche hébergé sur la plateforme Hypothèses d’OpenEdition  https://horneast.hypotheses.org/

Ce carnet a pour vocation de devenir la vitrine du projet et permettra de recenser l’ensemble des recherches, individuelles et collectives, menées dans le cadre de l’ERC. Actualités du projet, comptes rendus des missions de terrain et articles rédigés par les membres de l’équipe y seront publiés régulièrement.

Présentation du programme

Le projet ERC HornEast a pour objectif de documenter les relations entre les sociétés chrétiennes de la Corne de l’Afrique (Éthiopie, Nubie) et leur environnement islamique aux échelles locale et

régionale (Égypte, Palestine, péninsule Arabique), afin de mieux comprendre les modalités du processus d’islamisation à l’œuvre dans la région au cours du millénaire médiéval (VIIe – XVe siècle).

La Corne de l’Afrique a en effet le plus souvent été étudiée comme un isolat, linguistique et historique, coupée de son environnement depuis les conquêtes arabes du VIIe siècle et la formation de l’empire de l’Islam. De ses relations anciennes avec les pays de la mer Rouge et du Proche-Orient n’auraient subsisté que la subordination nominale des Églises d’Éthiopie et de Nubie à l’Église copte d’Alexandrie et la présence régulière de moines éthiopiens en Terre sainte. L’Islam, malgré son introduction précoce dans la Corne dès le
VIIe siècle, est le parent pauvre de cette histoire où il ne semble jouer qu’un rôle strictement local.
Le décloisonnement récent des études éthiopiennes, le développement de l’archéologie en Éthiopie et une meilleure intégration de l’histoire des chrétientés orientales dans le champ des études islamiques permettent aujourd’hui de réviser cette histoire. Une même conjoncture affecte en effet l’ensemble de la région à partir du XIIIe siècle : l’accélération du processus d’islamisation, qui voit le recul des communautés chrétiennes en Égypte comme en Syrie-Palestine, la disparition progressive des royaumes chrétiens de Nubie et, en Éthiopie, l’essor concurrent du royaume chrétien et de ses voisins islamiques.
Le projet ERC HORNEAST se fonde sur deux hypothèses :
1. les connexions entre la Corne de l’Afrique et son environnement régional passé sous la domination de l’Islam n’ont jamais cessé et se sont intensifiées à partir du XIIIe siècle ;
2. la mobilité des hommes et des femmes, libres ou esclaves, les échanges commerciaux et la circulation des livres et des récits ont contribué non seulement à l’islamisation de la région mais également à la résilience de la chrétienté éthiopienne.
Le projet ERC HornEast vise à documenter ces connexions dans la Corne de l’Afrique, par l’étude des sources écrites locales (en ge’ez, vieux-nubien et arabe) et par l’exploration archéologique de la région de Negash, lieu de mémoire de la première émigration musulmane en Éthiopie ; mais également en dehors — en Égypte, Palestine et péninsule Arabique — par l’étude des sources arabes et des traces laissées par le passage des hommes et des femmes venus de la Corne de l’Afrique.
En documentant ces connexions aux échelles locale et régionale, le projet ERC HornEast entend ainsi réintégrer la Corne de l’Afrique à l’histoire globale de la région et vise à mieux comprendre les modalités de l’islamisation du monde au Moyen Age.

Marianne BRISVILLE

Agrégée d'Histoire, docteure en Histoire à l'Université Lyon 2 et membre du CIHAM, elle travaille sur les pratiques et les discours ayant trait à l'alimentation dans l'Occident islamique (al-Andalus et Maghreb)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.