Colloque : « La construction du discours théorique au Moyen Âge », Casa de Velázquez, Madrid, 3-4/05/2017.

Theorica 5 – La construction du discours théorique au Moyen Âge

Penser la traduction au Moyen Âge

3-4 mai 2017,

à la Casa de Velázquez, Madrid

Le programme de recherche « Theorica », initié en 2012, se propose de revisiter l’idée reçue selon laquelle le Moyen Âge serait un temps asystématique et par conséquent inapte à toute théorisation. Pour ce cinquième volet, le domaine retenu a été celui des discours sur la traduction, pour interroger la manière dont le Moyen Âge a ressenti le besoin de théoriser la traduction. Il ne s’agit pas ici d’appliquer les méthodes d’analyse de la traductologie contemporaine aux textes médiévaux mais bien d’interroger le regard porté sur la traduction par les théoriciens et/ou praticiens du Moyen Âge afin de dégager les différentes conceptions de la traduction qui s’opposaient à la fin du Moyen Âge.

Programme :

2017_05_03-04 — Programme-Theorica-5_espagnol

2017_05_03-04 — Programme-Theorica-5_français

Mercredi 3 mai : Les théories de la traduction du XIIe au XIVe siècle

9h00-9h30. Accueil des participants

Présentation du colloque par Carlos Heusch (École normale supérieure de Lyon)

9h45-11h00. Session 1 : Fondements théoriques de la traduction médiévale – Présidée par Georges Martin

Anna Svenbro (Université Paris Nanterre) : « Jérôme, Augustin, Boèce – Prolègomènes à toute traduction médiévale qui voudra se présenter comme science »
Corinne Mencé-Caster (Université Paris-Sorbonne) : « La traduction médiévale : un déterminant majeur de la construction d’une théorie de l’écriture d’invention en castillan »
10h45. Débat

11h00. Pause

11h30-13h00. Session 2 : Traduction et réécriture – Présidée par Georges Martin

Maud Pérez-Simon (Université Sorbonne nouvelle – Paris 3) : « Traduire pour contredire, Les Monstres des hommes »
Gisèle Besson (École normale supérieure de Lyon) : « Le statut de la mythologie dans la traduction de La Cité de Dieu par Raoul de Presles »
12h30. Débat

13h00. Déjeuner au restaurant de la Casa de Velázquez

15h00-17h00. Session 3 : Vers une professionnalisation de la traduction dans l’Espagne médiévale – Présidée par Inés Fernández-Ordóñez

Julio César Santoyo (Universidad de León) : « Percepción, reflexión y autoanálisis en los traductores de los siglos XII y XIII »
Danielle Jacquart (École Pratique des Hautes Études) : « Des traductions au fil de la plume et à la chaîne ? Le cas de Gérard de Crémone dans la Tolède du XIIe siècle »
Rafael Ramón Guerrero (Universidad Complutense de Madrid) : « La Epístola De intellectu de Alfarabi – Del árabe al latín »
16h30. Débat

17h00. Pause

17h15-18h45. Session 4 : La traduction sous Alphonse X – Présidée par Inés Fernández-Ordóñez

Irene Salvo García (Syddansk Universitet, Odense – Marie Curie) : « La traducción en la historiografía alfonsí: una lectura teórica »
Jesús Rodríguez Velasco (Columbia University, New York) : «Ficción de interpretación» (par visioconférence depuis New York)
18h15. Débat

20h30. Dîner du colloque

Jeudi 4 mai : Les théories de la traduction à la fin du Moyen Âge

9h30-11h30. Session 5 : Nouvelles traductions, traducteurs nouveaux – Présidée par Rebeca Sanmartín

Ángel Gómez Moreno (Universidad Complutense de Madrid) : « Va la vida: la Botánica en traducción »
Tomàs Martínez Romero (Universitat Jaume I, Castellón) : « La traducción según los traductores catalanes “menores” de la Edad Media »
Juan Carlos Conde (Magdalen College – University of Oxford) : « Traducir textos religiosos en el siglo XV: Fernán Pérez de Guzmán y Fray Gonzalo de Ocaña »
11h00. Débat

11h30. Pause

12h00-14h00. Session 6 : Traduction et humanisme – Présidée par Joaquín Rubio Tovar

Jeremy Lawrance (University of Nottingham) : « La polémica entre Cartagena y Bruni sobre cómo hay que traducir a Aristóteles »
María Morrás (Universitat Pompeu Fabra, Barcelone) : « La Ética y las traducciones en los círculos literarios »
Mélanie Juste (École normale supérieure de Lyon) : « La traduction selon Alfonso de Madrigal, El Tostado : une théorie de la pratique »
13h30. Débat

14h00. Déjeuner au restaurant de la Casa de Velázquez

16h00-18h00. Session 7 : Traduction et minorités, le cas des Mudéjars et Morisques – Présidée par Danielle Jacquart

Olivier Brisville (École normale supérieure de Lyon) : « Quelques réflexions sur le statut et les fonctions des traductions aljamiadas de prédication : “dixo partida de los sabios…” »
Alice Kadri (Université Paris Nanterre) : « “Fue sacado de ‘arabī en ‘ajami”. Pratiques de traduction aljamiada chez les mudéjars et les morisques »
17h00. Débat

17h30. Conclusions par Joaquín Rubio Tovar

17h45. Clôture du colloque.

 

Autres liens :

https://docciham.hypotheses.org/

https://www.casadevelazquez.org/recherche-scientifique/news/theorica5-la-construction-du-discours-theorique-au-moyen-age/


Hassan Bouali

Doctorant en histoire médiévale à l'université de Paris Ouest Nanterre La Défense ( Paris X). Travaille sur le califat d'Ibn al-Zubayr (683-692).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *